X Men : Days of the Future Past. Attention, chef d’oeuvre.

Dans un futur cataclysmique, les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants et permettre à l’humanité de survivre.

 

X-Men : Days Of The Future Past #Xmen #DOFP

L’affiche à l’image du film : d’apparence brouillonne mais en fait très juste

 

Un pari très risqué

Les X-men au cinéma jusqu’à présent, c’est 6 films qui ont rapporté plusieurs milliards au box office, une myriade d’acteurs, de nombreux personnages morts ou très différents de ce qu’ils étaient au départ. X-Men c’est aussi  3 sagas (la trilogie d’origine, celle entamée en 2011 avec James McAvoy et Michael Fassbender, et le dyptique inégal centré sur Wolverine), et une base de fans des comics d’origines qui peuvent tout aussi bien encenser une oeuvre que la détruire. C’est donc un euphémisme de dire que le pari de Days of the Future Past était risqué.

 

Aux manettes, Bryan Singer, le réalisateur d’Usual Suspects, mais surtout des deux premières pierres de l’édifice X-Men au cinéma, lui qui a lancé la saga avec les deux premiers opus en 2000 et 2003. Annoncé en fanfare sur les réseaux sociaux, le projet était ultra-marketé, ce qui est rarement bon signe pour le film en lui-même.

 

X-Men : Days Of The Future Past #Xmen #DOFP

« – Hello gorgeous ». Xavier reprend sa place initiale : au centre du récit.

 

Le chef d’oeuvre de la saga

 

Et bien détrompez-vous, X-Men : Days of the Future Past est tout simplement le meilleur d’entre tous. Son scènario, plus que réussi, parvient l’exploit de faire la synthèse de la trilogie et de X-men : Le Commencement, qui nous présentaitt les jeunes Magnéto et Xavier. Encore mieux, il parvient, comme l’avait fait Avengers, à trouver son équilibre entre des personnages très forts (Wolverine, Xavier, Magnéto, Mystique), des seconds rôle habituels (Tornade, le Fauve, Iceberg, Colossus,  ShadowCat, William Stryker) et les nouveaux personnages (Bolivar Tarsk, joué par le toujours excellent Peter Dinklage, Bishop, le personnage d’Omar Sy, qui fait le job sans poser de questions, et surtout Quicksilver, qui hérite de la meilleure scène du film ! ). Le tout dans une histoire mêlant passé et présent dans laquelle il aurait été aisé de se perdre. Et, encore plus fort, en faisant référence à des éléments de pratiquement tous les films, du rôle de Stryker à la mort de Jean Grey. C’est LA réussite du film que de parvenir à mêler tous ces éléments sans se prendre les pieds dans le tapis !

 

X-Men : Days Of The Future Past #Xmen #DOFP

Un plaisir de retrouver tout le monde. Et de découvrir Quicksilver (à droite), particulièrement drôle !

 

Le récit a l’intelligence de ne pas refaire de Wolverine le personnage principal, mais le guide qui nous permet à la fois de comprendre l’histoire, mais qui assure également le lien entre les époques, les personnages, et au final tous les films. C’est Xavier et Mystique qui, ici, prennent une dimension plus centrale dans le récit, laissant Magneto en retrait.

 

X-Men : Days Of The Future Past #Xmen #DOFP

Peter Dinklage ❤ ❤

 

Un blockbuster sérieux

 

Comme dans Le Commencement, le film s’attache à ancrer les événements mutants dans la réalité historique. Si la crise de Cuba avait été évoqué en 2011, ce sont ici les accords de Paris signant la fin de la guerre du Vietnam qui jouent un rôle central. On retrouve par là les thématiques profondes (exclusion, peur, rejet) traitée avec une maturité qui n’était pas vraiment d’actualité dans les premiers opus.

 

X-Men : Days Of The Future Past #Xmen #DOFP

Wolverine, pour la 7e fois à l’écran en 14 ans !

 

Ce sérieux dans les thématiques n’exclut pas les scènes d’action efficaces. Tant dans le passé que dans le futur, chacune à sa manière, elles montrent qu’il n’est pas impossible de faire un grand film tout en divertissant le spectateur. A noter, l’incroyable séquence de Quicksilver (Vif-Argent en Français), choc visuel équivalent à la scène de Diablo qui ouvrait le deuxième épisode de la saga en 2003.

 

Les tatillons trouveront évidemment des reproches à faire au film : les enjeux sont complexes à mettre en place et un peu bavards, la justification du scénario un peu laborieux dans son démarrage, il y a quelques incohérences (Xavier n’avait-il pas été vaporisé par Phoenix dans l’épisode 3 ?), et le tout est difficile à suivre pour celui qui n’a pas en tête la chronologie de l’ensemble des films.
X-Men : Days Of The Future Past #Xmen #DOFP

Pharell Williams joue dans le film ?

Mais cela n’est rien comparé au plaisir que l’on prend à suivre de nouveau ces personnages, dans une histoire qui ne se moque pas de nous et qui ne succombe pas aux affres de la facilité de la sirène Box-Office, à savoir, torcher un film vite fait en écrivant un brouillon de scénario à la va-vite. Quelque part, il est rassurant de voir que, dans les plus grosses production actuelles (ce film, avec 250 millions de dollars de budget, est le plus gros de Sony après Avatar), on soigne son script, sa mise en scène et ses acteurs, et donc son public ! Plus sombre, plus sérieux, plus dense et moins manichéen qu’à l’accoutumée, dans la droite lignée de la « darkisation » qui devient à la mode depuis la trilogie Dark Knight de Nolan, X-Men : Days of Future Past marque le passage d’une saga déjà longue à l’âge adulte.

Singer sort de l’exercice avec les honneurs, parvenant à mieux s’approprier l’ensemble des X-Men pour remettre la mythologie de son sujet à plat. Afin de mieux redémarrer un nouveau chapitre ? Si vous vous posez la question, ne ratez surtout pas la scène post-générique !… Un film en tous cas à ne surtout pas rater ! 

 

 

X-Men : Days Of The Future Past
De Bryan Singer
Avec Hugh Jackman, James Mc Avoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Patrick Stewart, Ian McKellen, Peter Dinklage, Nicolas Hoult, Halle Berry, Omar Sy, Ellen Page, Fan Bingbing, Evan Peters.
Sortie le 21 mai 2014
Distribué par 20th Century Fox France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s