Guillaume Gallienne se met à nu : Les Garçons et Guillaume, à table !

Les Garçons et Guillaume, à table ! est le film le plus nominé aux César cette année, puisqu’il concourt dans 10 catégories. S’il est d’excellente facture, il nous semble à Cinemoustache ne pas mériter plus que le prix du meilleur premier film. Retour que ce que nous avions pensé de cet exercice egocentré délicat :

Isabelle Adjani pour les césar 2014

Isabelle Adjani pour les césar 2014

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

Les garçons et Guillaume, à table!

Guillaume Gallienne, le film

Guillaume, Guillaume et Guillaume
Guillaume Gallienne,  est un drôle de bonhomme. Sa première apparition notable à l’écran, c’était dans Jet Set, et il était le plus drôle de tout le casting. Il jouait alors un rôle qui ressemble à son personnage public, celui d’un grand bourgeois à l’orientation sexuelle floue qui se serait intéressé à la comédie.
Guillaume Gallienne énerve ou suscite l’admiration. L’admiration pour son jeu de scène, extrêmement subtil, et sa capacité à écrire et dire des dialogues particulièrement brillants, comme c’était le cas lorsqu’il officiait sur Canal + (Les bonus de Guillaume). L’énervement par son phrasé d’aristocrate parisien du siècle dernier, son physique d’homme-enfant efféminé et sa propension à ne parler que de lui dans ses oeuvres.
Si vous appartenez à la catégorie des gens qu’il énerve, clairement, n’allez pas voir ce film, puisqu’il ne parle (presque) que de Guillaume Gallienne. Mais bon, s’il vous agace, vous n’avez à priori pas cliqué sur le lien qui mène à cet article. Donc puisque nous sommes entre nous, parlons de la comédie touchante et réjouissante que « Dobeule G » comme l’appellent ses amis rappeurs américains de la côte Ouest nous offre. (Une information dont la véracité n’a pas été certifiée par les autorités compétentes (entendez Wikipedia) se cache dans ce paragraphe).
Les garçons et Guillaume, à table !

Guillaume Gallienne, réalisateur

Guillaume certes, mais Guillaume aussi ! 
Guillaume et les garçons, à table! est donc le premier film en tant que réalisateur de Guillaume Gallienne, acteur de théâtre et de cinéma, pensionnaire de la prestigieuse Comédie Française, et qui adapte ici son spectacle du même nom. L’exercice est courageux. Courageux parce que le comédien nous raconte le parcours qui a été le sien dans la découverte de sa sexualité. Entre une mère qui le fascine et une riche famille qui ne comprend pas le jeune homme et ses excentricités, Gallienne se met (littéralement et métaphoriquement) à poil, dans un récit moins drôle qu’attendu mais qui trouve son équilibre dans l’émotion pudique. Pudeur qui n’empêche pas l’humour très franc, parfois gras, que Gallienne acteur, avec sa tête de lune et sa naïveté naturelle parvient à nous faire passer comme une lettre à la poste, pour ne pas dire comme papa dans maman.
Les garçons et Guillaume, à table!

Guillaume Gallienne, actrice

Maman qui est d’ailleurs aussi interprétée par Gallienne (nous ne nous lancerons pas dans une périlleuse mais néanmoins légitime interprétation psychologique de cette mise en abîme oedipienne). Acteur, réalisateur, personnage, tout se mélange dans ce film-thérapie. D’autant plus que la forme mêle cinéma et théâtre, confession et comédie, témoignage et hommage à sa maman. Gallienne narrateur nous contant son histoire de la scène d’un théâtre où les spectateurs (les acteurs de sa vie ?) sortent peu à peu de l’ombre, comme lui sort peu à peu du placard où il a décidé, petit,  de s’enfermer.

Pour un premier film, Gallienne fait montre d’une grande maitrise dans sa mise en scène. Homme de théâtre, il joue avec l’espace et les acteurs avec aisance. Mais surtout, il multiplie les petites idées de mise en scène : il joue son propre rôle et celui de sa mère, cette dernière lui apparaît régulièrement, même lorsqu’elle n’est pas là, il narre son film d’une scène de théâtre, etc..

Depuis ses premières projections, le film n’a eu que des retours positifs, et son démarrage canon mercredi 20 novembre (meilleur démarrage de l’année pour un film français) laisse espérer un grand succès populaire. Si l’omniprésence de Guillaume Gallienne (dans le titre, devant et derrière la caméra, au scénario) peut légitimement agacer, elle montre aussi l’immense talent de réalisateur du comédien, qui, en maîtrisant toutes les étapes de son film (qui ne l’aurait pas fait pour un exercice aussi intime et introspectif ? ) nous offre le meilleur premier film de l’année.

Les Garçons et Guillaume, à table !
De Guillaume Gallienne
Avec Guillaume Gallienne
Ecrit par Guillaume Gallienne
D’après l’oeuvre de Guillaume Gallienne
Sortie le 20 novembre 2013
Distribué par Gaumont Distribution

Publicités

2 réflexions sur “Guillaume Gallienne se met à nu : Les Garçons et Guillaume, à table !

  1. Ping: Yves Saint-Laurent, le biopic à la française | cinemoustache

  2. Ping: Nominations aux César 2014 | cinemoustache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s