La Vie d’Adèle : la vie, mode d’emploi.

A 15 ans, Adèle ne se pose pas de question: une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve…

la vie d'adele cannes 2013

L’affiche anglaise du film, mettant Léa Seydoux, bien plus connue, en avant

De toute la sélection de la Compétition 2013, aucun film ne porte mieux son titre que celui-ci.

Car oubliez les avis des commentateurs, résumant les 3h du film à des scènes de sexes torrides ou un engagement sur l’homosexualité. Le dernier film d’Abdellatif Kechiche raconte tout simplement la vie d’une jeune femme, la succession de petits et de grands moment qui la construisent, notamment sur le plan amoureux. Vendu comme cela le film peut paraître banal, inintéressant, voire ennuyeux. Ce serait faire une grave erreur que de s’arrêter à ces idées préconçues : La Vie d’Adèle est l’indéniable Palme d’or de ce Festival de Cannes 2013.

La vie d'adèle Cannes 2013

Les deux actrices et le réalisateurs lors du photocall du 66e Festival de Cannes

Comment le miracle est-il possible ? Comment l’observation d’instants de vie que tout un chacun a vécu ou vivra au cours de son existence peut-il devenir un chef d’œuvre ?

Il faut d’abord compter dans la formule Abdellatif Kechiche. Sa caméra qui colle aux êtres, mais sans le moins du monde se vouloir intrusive parvient à capter l’essentiel des personnages : un souffle, un regard, des yeux qui se mouille, le rose du désir qui monte aux joues, le plaisir d’un corps, une mâchoire qui se serre de colère.. Ici, on ne nourrit pas une histoire avec des personnages. Les personnages SONT l’histoire, les toiles sur lesquels se jouent les comédies et les drames, les romances et les envies. Emma vit d’ailleurs de sa peinture, en particulier des œuvres représentant le corps d’Adèle. Sa vie.

la vie d'adèle cannes 2013

Une histoire d’amour magnifique

Encore plus que Kechiche, La Vie D’Adèle, c’est un couple, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos. Les deux actrices nous offrent une composition tout simplement stratosphériques, loin loin devant tout ce que l’on a pu voir jusqu’à présent en Sélection, et ailleurs cette année. Les deux jeunes femmes ne jouent pas, elles sont les personnages. Les scènes de sexe, ahurissantes de réalisme, sont là pour le confirmer. Peu nombreuses seraient d’ailleurs les comédiennes prêtes à donner, montrer et en faire autant devant la caméra. Passionnées, complices, débordantes de désir, Adèle et Emma renvoient au placard tout ce que l’on pu voir en matière de scène de sexe ces dernières années, peut-être même ces dernières décennies.

Léa Seydoux, Cannes 2013

Léa Seydoux, Cannes 2013

A titre individuel, Léa Seydoux nous confirme bien qu’elle n’est pas qu’un nom de famille, en habitant cette artiste peintre franche et affirmée, qui fond d’amour pour une petite jeune fille réservée mais pas farouche.
Mais le choc, la véritable découverte, c’est la jeune et fantastique Adèle Exarchopoulos. De quasiment tous les plans, c’est elle Adèle (l’homonymie ajoute encore au trouble). Face à nous, elle respire, elle dort, elle aime, elle jouit, elle pleure.. elle vit en somme.

Adèle exarchopoulos cannes 2013

Une actrice est née

Avec ce film nous ne sommes plus dans le jeu d’acteur, mais vraiment un niveau au-dessus. C’est la même chose pour la mise en scène. En résumé, pliez vos valises, montez dans le train : la Palme d’Or est là, et l’un des plus grand films depuis bien longtemps.

La bande-annonce de la Palme d’Or :

La Vie d’Adèle Chapitre 1 et 2
D’abdellatif Kechiche
Avec Adèle Echanpopoulos, Léa Seydoux
Sortie Française : 9 octobre 2013
Distribué par Wild Bunch

Publicités

11 réflexions sur “La Vie d’Adèle : la vie, mode d’emploi.

  1. Ping: Journal de Cannes – Day 8 | cinemoustache

  2. Ping: Cannes 2013 : notre palmarès | cinemoustache

  3. Ping: Journal de Cannes – Day 9 | cinemoustache

  4. Ping: Journal de Cannes – Jour 10 | cinemoustache

  5. La Bande Annonce du film à ENFIN été postée il y a quelques jours, et ça donne envie ! Juste une question, j’ai entendu dire que Kechiche voulait se focaliser sur l’histoire d’amour et donc éviter la fin tragique de l’histoire originale. Je voulais donc savoir si cette fin est tout de même fidèle a celle de la BD ou s’il a préférée la modifier.
    Bravo pour cette superbe critique, cela va être long d’attendre Octobre pour le découvrir !

    • Merci pour ce commentaire!
      Effectivement Kechiche s’est approprié l’histoire d’Emma et D’Adèle (Clémentine dans la Bande Dessinée). On retrouve donc de notables différences entre la Bande Dessinée et le film : le titre complet de celui-ci est « La Vie d’Adèle, chapitre 1 & 2 », ce qui laisse entendre que d’autres chapitres pourraient suivre, ou qu’en tous cas l’histoire n’est pas complètement close.
      Comme tu le sais, nous n’aimons pas les spoilers chez Cinemoustache, je t’invite donc à attendre la sortie du film pour connaître la fin que Kechiche aura choisi.. Une raison de plus d’être impatient!

  6. Ping: GRAVITY, | cinemoustache

  7. Ping: Nominations aux César 2014 | cinemoustache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s