Top 5 Cannes : Les films que l’on veut voir

Maintenant que vous en savez plus sur l’histoire du Festival, et sur la façon dont il fonctionne, plongeons-nous au cœur des festivités, en nous concentrant sur l’essentiel : les films!!
Cannes, vous allez en entendre parler pendant 10 jours, donc autant prendre un peu d’avance, et vous présenter les œuvres que nous allons essayer de voir cette année. Même armé d’une accréditation et de toute l’audace possible, il n’est jamais certain que l’on puisse se trouver une place pour les séances. Si l’an dernier nous avions bien joué le coup (seule La Chasse nous avait résisté, par deux fois nous avions le ticket entre les mains, par deux fois nous avons été recalé!), il y a de nombreux films prestigieux cette année dont les projections vont être plus que demandées. Dans tous les cas, nous vous ferons un compte-redu de ce que nous verrons.
Ne trainons plus, et voyons cinq des films que nous ne voulons pas manquer à Cannes! (Merci au Festival de Cannes pour les synopsis des films)

1-The Great Gatsby, de Baz Lurhmann
Hors-Compétition, Film d’ouverture

The Great Gatsby

Poster The Great Gatsby

Un jeune écrivain raté se retrouve à côtoyer le mystérieux millionnaire Jay Gatsby, organisateur de soirées dantesques qui feraient passer la Croisette au mois de mai pour un marché de village en plein décembre. Quel secret cache celui dont on dit qu’il a tué un homme de ses mains? Pourquoi dilapider son argent dans des orgies auxquelles il ne participe même pas?

The Great Gatsby Robertt Redford

Le Gatsby de Redford. DiCaprio fera-t-il mieux?

Baz Lurhmann, le réalisateur  d’Australia et de Moulin Rouge, s’attaque au roman de 1925 de F. Scott Fitzgerald, qui traitait de la riche societé américaine de l’entre-guerre, mais surtout de ses abus, de sa solitude et de ses démons. Le film tourne autour de la personnalité très complexe de Gatsby, de son rapport aux autres, aux femmes, etc.. Pour cela, Baz pense avoir trouvé le digne successeur de Robert Redford, interprète du personnage dans la version très léchée de 1974, en Leonardo DiCaprio, qu’il a révélé au public ( surtout féminin) dans Romeo + Juliette il y a 17 ans. A ses côtés,  son meilleur pote Tobey Maguire, Carey Mulligan, Joel Edgerton et Jason Clarke.

Great Gatsby Party

Scène de fête dans Gatsby. Croyez-nous, on regrette de ne pas être à la soirée du film!!

Mais ce qui intrigue, c’est de retrouver le matériau de Fitzgerald, ses dialogues fins, ses personnages hauts en couleur, entre les mains de Lurhmann. On se souvient avec quelle folie il avait recréé le Paris du XIXe siècle et ses soirée plus incroyables les unes que les autres dans Moulin Rouge. Ici, il s’adjoint les services de Jay-Z, qui a concocté une BO moderne qu’on est curieux de découvrir, posées sur des images saturées de couleurs et de décors mirifiques. Les artistes en place, de Lana Del Rey à Beyoncé, en passant par Jack White et Amy Winehouse, laissent rêveur..
Ce sera le seul film du Festival que vous pourrez voir avant nous, puisqu’il sort ce 15 Mai, alors que la projection n’a lieu que ce soir sur la Croisette.

2- The Bling Ring, de Sofia Coppola
Un Certain Regard, Film d’ouverture en compétition

The Bling Ring Poster

L’affiche de The Bling Ring

À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le Bling Ring.

Emma Watson the Bling Ring

Hermione deviendrait-elle une femme?

La petite dernière du clan Coppola (Papa Francis Ford, frérot Roman, cousin Nicolas (Cage) entre autre) s’est fait un prénom depuis longtemps, Virgin Suicides, Lost in translation ou Marie-Antoinette en attestent. Un peu déçu par son dernier film, Somewhere, elle est attendue au tournant avec son clinquant Bling Ring. Elle a réuni pour l’occasion une troupe de jeunes acteurs prometteur, au premier rang desquels la petite Hermione Grangé, aka Emma Watson, brillante dans l’excellent  Le Monde de Charlie.

Sofia Coppola, Cannes

Sofia Coppola, habituée de Cannes

Le film s’inspire d’une histoire vraie, celui un groupe de jeunes fortunés de Beverly Hills qui s’amusent à cambrioler les maisons des plus grandes stars. Paris Hilton a confirmé faire un caméo dans le film, elle qui a été une victime du véritable gang, tandis que Kirsten Dunst a été aperçue sur le plateau. Buzz assuré, le film tiendra-t-il pour autant ses promesses? On devrait le vérifier assez vite, puisque le film est projeté en ouverture d’Un Certain Regard jeudi 16 Mai.

3- Jodorowski’s Dune, documentaire de Franck Pavitch
La Quinzaine des Réalisateurs

Alexandre Jodorowski Dune Cannes

L’affiche originale du projet Dune d’Alexandre Jodorowski

En 1974, Alexandre Jodorowski, être à part dans la culture Cinéma/BD/Art/Ecriture et bien d’autres domaines, a tenté de monter une adaptation, réputée impossible, de la série de roman de Franck Herbert, Dune. Réunissant autour de lui une équipe de génie du graphisme, du jeu et de la musique, il dépensera 2 millions de dollars, avant de devoir jeter l’éponge, le projet s’avérant hors de prix. Ce documentaire revient sur le plus grand film de SF qui n’a jamais été fait.

Incal Jodorowski Moebius

L’Incal, l’un des chef d’oeuvre de la BD mondiale

Alexandre Jodorowski est principalement connu pour deux choses : El Topo (1970), western métaphysique cultissime et complètement tordu, et sa collaboration avec feu Jean Giraud, alias Moebius, le plus grand dessinateur de Bande Dessinées que la France ait connu, sur la série des Incal.

Jodorowski's Dune

Voilà par exemple ce que l’on a raté…

Son projet d’adaptation de Dune devait réunir rien moins que David Carradine, Mick Jagger, Alain Delon et Salvador Dali (!) à l’écran, Pink Floyd, alors encore en préparation de leur album The Dark Side of the Moon à la BO, Michel Seydoux (le frère de Jérôme, le tout-puissant patron de Pathé) à la production, et Jodorowski lui-même à la réalisation. Moebius et d’autres dessinateurs hors-pair se chargent de concevoir les planches des décors, des costumes et des visuels (vaisseaux, palais, etc..) du film.

Alejandro Jodorowski

Alexandre et son Lolcat

Après des mois de travail, le film s’avère impossible à faire, laissant une quantité incroyable de materiau qui sera en partie réutilisées sur le Dune de David Lynch en 1984. Surtout, l’équipe de Jodorowski sera à l’origine de films qui ont révolutionné la science-fiction dans les années qui suivent, œuvrant sur La Guerre des Etoiles, Alien, Blade Runner ou encore Total Recall.

Si Jodorowski présente lui aussi à la Quinzaine son premier film en presque 40 ans, La Danza de la Realidad, un documentaire qui revient sur le plus grand film jamais fait ne pouvait pas ne pas figurer sur notre liste!

4- Ain’t Them Body Saints, de David Lowery
Semaine de la Critique, Séance Spéciale

Ain't Them Body Saints

Ain’t Them Body Saints

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dés lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant. Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d’une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l’avenir.

ain't them body saints cannes

David Lowery, le réalisateur d’ Ain’t them body saints

Chez Cinemoustache, on aime bien le cinéma Américain des années 60 et 70, qui fleure bon la campagne, la liberté,, les flingues, l’amour et les belles images. Autant dire que l’on risque de se régaler avec Les Amants du Texas (le titre tout pourri que nous aurons en VF ). Très bien reçu à Sundance, où il a remporté un prix, le film s’annonce comme un mélange entre thriller, romance et mélodrame de très belle facture.

Rooney Mara

Cette actrice se cache dans le film, saurez-vous la trouver?

Au casting, le toujours très juste Casey Affleck (frère de, qui tenait la dragée haute à Brad Pitt dans L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford) qui se battra pour les beaux yeux de Rooney Mara, que nous avions découvert dans le Millenium de David Fincher. Et dont la soeur Kate Mara, elle aussi sublime, nous a prouvé que le talentest parfois génétique dans l’incroyable série House of Cards, du même David Fincher.

Pas de prix cette année pour le film, puisqu’il n’a droit qu’à une Séance Spéciale (ce qui est déjà pas mal pour un premier film!), on espère voir se réitérer la découverte d’un réalisateur de génie, David Lowery, comme ce fut le cas l’an dernier pour Benh Zeitlin, avec Les Bêtes du Sud Sauvage.

5-Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des Plaines), d’Arnaud Desplechin
Compétition Officielle

Jimmy p

L’affiche du film

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau. Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition… En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie. La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux.

Jimmy P

Un face à face que nous attendons beaucoup

Arnaud Desplechin, l’un de nos réalisateur les plus côté ( Rois et Reines, Un Conte de Noël) tourne son premier film en Amérique. Un film d’époque, centré sur un face à face intense entre un Indien traumatisé et un psychanalyste enjoué. Nous l’avouons, au-delà de cette histoire alléchante, notre principal intérêt réside dans la confrontation de deux géants.

Benicio del toro

Benicio a souvent l’air tendu, mais il est cool en vrai

Benicio Del Toro, acteur magnifique, dont les excellents rôle ne se comptent plus (Savages, où il vole la vedette à tout le casting, sauf peut-être à Travolta, Las Vegas Parano, Che, Traffic), est l’interprète idéal de l’Indien que tout le monde veut rapidement enterrer sous les médicaments. Face à lui, tout simplement le meilleur acteur Français de sa génération, Mathieu Amalric, aussi à l’aise dans les rôles intenses (Rois et Reines ou le Scaphandre et le Papillon) que dans un cinéma plus commercial (Munich, de Steven Spielberg, excusez du peu!). Il retrouve pour la enième fois Arnaud Desplechin, dont il est l’acteur favori, après avoir remporté deux de ses trois César grâce à lui, pour Rois et Reine, et le Meilleur Espoir pour Comment je me suis disputé…(ma vie sexuelle). Attention, un prix d’interprétation se cache peut-être dans ce film!

 

Croisette Cannes

Rendez-vous sur la Croisette pour 10 jours de festival!

Vous en savez un peu plus sur certains des films que nous attendons cette année. La liste n’est pas exhaustive bien évidemment, nous attendons beaucoup d’autre films. Mais ceux-ci ont un petit quelque chose de plus, qu’apporte leur réalisateur, leur sujet ou leurs acteurs.. Dans tous les cas, rendez-vous est pris pour demain, et les premières impressions des Sélections de cette année! Bon Cannes à vous, avec Cinemoustache!

Publicités

3 réflexions sur “Top 5 Cannes : Les films que l’on veut voir

  1. Ping: Journal de Cannes – Day 2 | cinemoustache

  2. Ping: cinemoustache

  3. Ping: Jimmy P., Del Toro Vs Amalric | cinemoustache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s