Solidays 2012

Pendant que certains paressaient sous la couette et que d’autres dépensaient des fortunes en shopping, nous nous étions aux Solidays. 14ème édition d’un festival solidaire à l’affiche toujours éclectique et surprenante. D’autant que l’association Solidarité Sida fête cette année ses 20 ans. Une belle réussite quand on sait le nombre de festivaliers présents malgré la pluie et le montant des fonds récoltés. Une réelle bonne cause et du vrai bon sondonc.Si vous n’avez jamais goûté à l’expérience Solidays, il ne vous reste plus qu’un an à patienter pour vous y jeter corps et âmes. Parce qu’aux Solidays on donne tout : on rattrape (ou pas) les slameurs en mal de bras porteurs, on partage son programme, on sourit, on blague et danse avec ses voisins, on se voit offrir un verre, on prend des photos sur lesquelles d’illustres inconnus s’affichent… Un vrai moment de partage et de bonne humeur grande ampleur : un free hug géant de 160 000 festivaliers.

Durant cette édition nous avons donc :

– Remarqué que les cheveux tout raplapla de Selah Sue ne sont pas proportionnels à sa voix de tigresse et son charisme de géante.

– Compris que Metronomy c’est mieux en festival qu’en salle de concert.

– Définitivement opté pour le duo de The Kills même si les cheveux bi-goût d’Alison Mosshart et sa démarche zombiesque font peur. Heureusement, Jamie Hince nous a rassuré avec philosophie :  » La musique c’est jamais et toujours et pour tout le monde et personne » avant d’enchainer sur « Fuck the people ». Merci Jamie, tu nous donneras le nom de ton dealer.

– Réalisé à quel point Ayo est sympa et simple avec un nouvel album acoustique très réussi.

– Usé nos cordes vocales et nos NO NAME sur le dancefloor de We are the 90’s. Ophélie Winter, Gala, Nirvana….tout ce que notre jeunesse a produit de meilleur à fond les ballons sous un chapiteau étoilé et des boules à facettes géantes : juste top !

– Essayé de comprendre comment la soeur de Tina Turner avait finalement atterri sur la scène de  Shakaponk, groupe mythique.

– Retrouvé le père de Rover. Il s’est présenté aux législatives et nous, nous lui avons confirmé l’immense talent de son fils, gros nounours rock devant l’éternel. On est fans !

– Eprouvé de la déception à l’écoute du set de Kavinski.

– Retrouvé les cousins français de LMFAO. Ils s’appellent Twin Twin, ne sont pas seuls et n’ont peur de rien.

– Pogoté sur Skip the Use, perdu une sandale et presque la vie pendant que Matt Bastard haranguait les foules.

– Rit, vraiment beaucoup, en regardant le spectacle des Airnadettes. Humour 5ème degrés, performance scénique au top et charisme débordant de Gunther Love (Champion du monde de Air Guitare).

– Jalousé Irma qui est gentille, jolie, jeune, aimée et chante vraiment très bien.

– Appelé la Brigade du Style pour une intervention urgente sur Loud Cloud.

– Senti les vibrations musicales des Beat Assaillant monter en nous.

Les autres on ne les a pas vus parce qu’on ne peut pas tout voir et puis parce que la pluie a fait des siennes. Et quand la pluie tombe à l’Hippodrome de Longchamps, il se transforme immédiatement en bain de boue gigantesque duquel certaines chaussures restent parfois prisonnières…

Mais cette 14ème édition est une fois de plus une vraie réussite. De beaux moments de musiques et de solidarité pour la bonne cause.

Solidays, you rock !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s