Hummm ! Vous reprendrez bien un peu de gâteau ?

Mina Tindle court sur le fil du minimalisme et de la grâce. Rencontrée la première fois sur la scène des Muzik’elles de Meaux en duo avec Gaëtan Roussel, la voici de retour sur la petite scène de la Condition Publique à Roubaix. Entre deux, la française de 28 ans a collaboré plusieurs années durant avec JP Nataf (ex leader des Innocents) pour nous livrer un premier album aux arrangements originaux et intelligents : « Taranta », dans les bacs depuis le 19 Mars.C’est sur la pointe des pieds et toute en fragilité que Pauline de Lassus de son vrai nom, délivre des ballades folk et des titres enlevés dont le magnifique « To Carry Many Small Things » et le très entêtant « Time Writer ». Une fragilité qui peut toutefois gêner tant elle semble apeurée à l’idée d’être face au public.  Quelques faux départs et bourdes techniques sont la preuve que l’artiste n’est pas encore parfaitement rôdée pour la scène mais pleine de fraicheur. Elle gagnerait donc à s’affirmait davantage. Cette candeur n’enlève cependant rien à son charme et  à celui de l’instant qu’elle nous fait vivre : un moment tout en magie et en légèreté qui nous capture et nous captive.

Sur scène,  l’artiste égrène en effet chaque titre de son dernier opus  avec grâce. Sa voix à la fois profonde et toute en retenue est démultipliée et portée ou simplement accompagnée par des mélodies efficaces (« Lovely day » et « Too Loud »).En anglais, en français (sur le poétique « Plein Nord ») et même en espagnol, la jolie chanteuse offre des textes empreints d’une certaine mélancolie, tout en correspondances avec son univers intimiste et onirique. Quand on y pense, Mina c’est un peu la cousine de Feist et la petite sœur de Cat power dont elle s’est d’ailleurs largement inspirée à ses débuts. Autant de qualités qui nous font très rapidement oublier ses quelques rares faiblesses, qu’elle ne tardera pas à balayer de son talent.

Finalement, Mina Tindle c’est un peu comme un éclair au chocolat : une gourmandise pour laquelle on ne culpabilise pas de craquer. La belle nous livre en douceur et en beauté quelques chansons comme des bijoux tombés d’un coffret à coup sûr  encore rempli de diamants bruts…Personnellement, je vais me resservir c’est sur !

Publicités

Une réflexion sur “Hummm ! Vous reprendrez bien un peu de gâteau ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s