Journal de Cannes : Jour 3

7h. J’ai connu des réveils plus faciles que celui-ci. La soirée de la veille a laissé des traces : non pas sur moi, mais sur mes chaussures ! Me vient l’une de ces bonnes idées que l’on a qu’ au saut du lit, vous savez, ces trucs que l’on peut faire plus tard, mais qui apparaissent soudain être d’une importance capitale : nettoyer les chaussures. Je vous passe les détails, mais j’ai mis 10 minutes à les rendre à peu près convenables. Puis j’ai mis une autre paire…Voilà voilà, il est 7h45, je me suis douché en vitesse, j’ai avalé un café, et je file vers le Grand Palais, armé d’un Doo-Wop et de madeleines, afin de perpétuer ma légende sur le tapis rouge.

Séance de 8h30..

8h10 : Je dois être en train de développer un nouveau pouvoir de X-Men, puisqu’à peine arrivé, je me vois offrir un ticket pour Reality, le film de Matteo Garroneprésenté en compétition à 8h30 ! Mais les voies du Seigneurs, si elles sont impénétrables, n’en restent pas moins vicieuses…

Bloqués à la barrière…

Innocent que je suis donc, je me faufile dans la queue, me sentant, j’avoue, un peu grisé par tant de facilité. Des camions de journalistes m’ont vite fait déchanter. En effet, ils sont (légitimement) prioritaires sur nous, les gens du peuple, lors des séances du matin. Après donc avoir été baladés du Grand Palais à la salle du Soixantième, parqués derrières une grille, et laissés pour morts pendant 30 minutes, mon bataillon de spectateurs et moi-même avons été libérés. C’est le jeu, mais c’est frustrant lorsque l’on a enfin pu passer tous les niveaux de sécurité.

Un chef d’oeuvre!!!

8h50 : Ne nous laissons pas abattre me dis-je, en sortant mon programme de la journée. Un petit film dont j’ai lu quelque part des commentaire plutôt positifs, (en fait complétement dithyrambiques) est d’ailleurs projeté dans la section Un Certain Regard. Je n’ai pas fait le rapprochement tout de suite, mais Beasts of the Southern Wild est le gagnant du grand Prix du jury du Festival de Sundance. Me voilà donc dans la queue Cinéphile. Il est 9h15, la séance est à 11h.

10h45 : Je me rends compte que mon accréditation est plus intéressante que le pass Cinéphile, j’ai donc accès à la file prioritaire d’à-côté. Dans celle où je me trouve, il y a 30 personnes devant moi. L’autre fait 100m de long. Je change de file.

11h : Je suis dans la magnifique salle Debussy, où le son est bien plus impressionnant que dans le Grand Théâtre Lumière. C’est Thierry Frémaux himself qui vient nous présenter le film, rappelant son palmarès. Toute l’équipe est présente, dont les deux acteurs principaux, le papa et la sublime petite actrice qui joue Hushpuppy, l’héroïne de Beasts of the Southern Wild. Je vous l’annonce tout de suite, ce film est un chef d’œuvre, d’autant plus impressionnant que c’est un premier film ! Benh Zeitlin est à surveiller !

Laurence Anyways, de Xavier Dolan

12h35 : Autre sport Cannois que j’étrenne, la course entre les séances, option récupérer un sandwich entre les deux. Laurence Anyways, le 3e film du jeune Xavier Dolan, est projeté à 13h15 dans la salle où je me trouvais. C’est l’une des grosses affiches d’Un Certain Regard, la file d’attente dépasse donc déjà celle du film de Zeitlin.. Je n’ai rien mangé depuis mon Doo-Wop, et la durée du film (2h40) me laisse à penser que d’aller le voir le ventre vide serait un suicide. Je cours donc à la sandwicherie la plus proche, où la vendeuse me confie distribuer des quantités bibliques de pain chaque jour. J’y croise alors une très aimable dame de Paris avec qui je commence à discuter. De fil en aiguille, elle me propose gentiment de venir avec elle dans la queue, son ami Jean-Pierre se trouvant parmi les premiers de la file. C’est donc parti avec mon sandwich au thon huileux pour doubler environ 250 personnes ! Et de me retrouver 10 minutes après (l’huile de ma demi-baguette m’ayant permis de faire glisser mon repas dans mon estomac sans le mâcher, oui oui comme un serpent) bien installé au balcon. Un peu fébrile (c’est mon premier Dolan, et je rappelle qu’il dure 2h40), je me lance dans le film…

17h : Sortie du Dolan, bonne impression. Le reste des festivités de la journée ne me tente guerre, et j’ai des articles en retard. Je rentre donc travailler un peu, avec le projet fou de tenter la montée des Marche de Reality le soir même à 22h30..

21h45 : Me voilà frais et dispo devant le Palais, smoking de rigueur (en Français dans le texte), ma petite pancarte avec moi. Mais la pêche est difficile et la concurrence rude. Au contraire de la journée, où ce sont essentiellement des jeunes fanas de cinéma et des Cannois un peu âgés, les chasseurs du soir sont des couples classes, ou des hommes mûrs beaux gosses. On se sent moins ridicule quand Ken et Barbie sont à côté avec un petit papier pour récupérer des places.. Un petit malin (qui a récupéré un billet) a préféré prendre une photo de son message et l’afficher sur son iPad, qu’il ballade avec lui. Je n’ai pas d’iPad, et mon iPhone est un peu petit..Il aura un billet. Quand à moi..

Un ami croisé sur le parvis du palais.

J’ai probablement un problème avec l’Italie, puisqu’une fois encore j’ai réussi à récupérer un billet, et qu’une fois encore (via le même agent de sécurité soit dit en passant) je me suis fait refouler pour cause de trop-de-monde/pas-assez-de-place… Je rentre donc tout penaud, rejoignant ainsi les hordes de smokings qui trainent les rues de la ville le soir.
Pas de drame, puisque ce qui est perdu en séance de cinéma est rattrapé en heures de sommeil. je serai donc frais comme un gardon le lendemain, pour me tenter mon quatrième jour sur le festival.. To be continued

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s